Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les salariés français sont casaniers





Le 19 Février 2017, par

Plus de sept salariés européens sur dix (74%) sont prêts à poursuivre leur carrière dans un autre pays, selon une étude Workforce View in Europe réalisée pour ADP. Problème : en France, les salariés sont un peu plus d'un sur deux (54%) à se dire prêt à déménager dans un autre pays.


Sur les 10 000 salariés européens interrogés, 26% indiquent qu'ils n'envisagent absolument pas de travailler dans un autre pays, que ce soit en Europe ou ailleurs. Le « front du refus » est mené par la France avec 46%, suivi de près par les salariés britanniques (43%). Les femmes sont moins prêtes à partir (36% ne veulent pas s'expatrier) que les hommes (18%).

Sans surprise, les jeunes actifs sont beaucoup plus ouverts à l'idée de travailler dans un autre pays. Près de neuf jeunes de 16 à 24 ans sur dix (87% pour être précis) disent être intéressés par des opportunités de carrière en dehors des frontières nationales. Chez les plus de 55 ans, ce taux passe à 56%. Les destinations les plus populaires chez les salariés européens sont l'Allemagne (21%), le Royaume-Uni (15%) et… la France (12%), qui ferme le podium des destinations les plus attractives.

Parmi les raisons qui poussent un salarié à envisager un départ, on trouva stabilité économique, la distance au pays d'origine et les compétences linguistiques, rapportent les auteurs de l'étude. Ceux qui veulent partir sont aussi ceux qui trouvent important d'améliorer leurs compétences linguistiques.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : expatriation

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook