Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les sociétés d’autoroute veulent augmenter leurs tarifs en février





Le 27 Novembre 2014, par

La guerre semble bel et bien déclarée entre le gouvernement et les sociétés gestionnaires d’autoroutes. Ces dernières ont indiqué jeudi 27 novembre vouloir augmenter leurs tarifs début février. Le gouvernement refuse.


@Shutter
@Shutter

Le conflit entre le gouvernement et les sociétés d’autoroutes repart de plus belle. Ces dernières ont déclaré jeudi 27 novembre vouloir augmenter leurs tarifs de 0,57 % au 1er février 2015, ce qu’elles justifient par l’habituelle hausse annuelle. La décision devrait être prise vendredi, lors du comité des usagers.

 

Chaque année, il est vrai, les tarifs des autoroutes sont revalorisées au 1er février, indexés sur l’inflation et sur le montant des travaux réalisés dans l’année. Pour autant, cette année, la hausse revêt un aspect particulier puisqu’elle fait suite à la bataille qu’a livrée Ségolène Royal contre les sociétés qui gèrent les autoroutes françaises. La ministre avait en effet proposé la gratuité des péages le week-end, ce que les gestionnaires ont évidemment refusé. 

 

Le gouvernement a réagi à cette annonce, par la voix de Ségolène Royal justement, qui a dénoncé une provocation. La ministre de l’Ecologie a précisé de surcroît que l’Etat n’accorderait aucune augmentation de tarifs à ces sociétés, accusées de réaliser de très importantes marges. Affaire à suivre…



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook