Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les syndicats ont signé l'accord sur les salaires de la direction d'Air France-KLM





Le 20 Octobre 2018, par La Rédaction

Un accord sur les salaires à Air France semblait hors de portée après l'année difficile vécue par la compagnie aérienne. C'est pourtant ce que Benjamin Smith, le nouveau directeur général de l'entreprise a réussi à arracher.


Présent au poste de directeur général depuis septembre, Benjamin Smith a réussi une sorte de miracle en obtenant de la majorité des syndicats une signature au bas de l'accord sur les salaires. Celui-ci prévoit une hausse rétroactive de 2% pour 2018, et une augmentation supplémentaire de 2% pour 2019. Avec à la clé, la promesse de nouvelles négociations salariales en octobre prochain. De quoi satisfaire la majorité des syndicats : ceux qui ont validé le texte représentent plus de 76% des voix aux dernières élections.

La nouvelle direction n'a pas pu obtenir l'accord de la CGT ni du SNPL. Le principal syndicat des pilotes a rejeté le texte pour des questions techniques ; mais il va pouvoir aller de l'avant dans ses propres négociations bilatérales pour augmenter les salaires des pilotes… Cet accord est de bon augure pour Air France-KLM, qui sort d'une période difficile avec 15 jours d'arrêt de travail qui ont représenté 335 millions d'euros de pertes. Sans oublier une image de marque dégradée et une crise majeure de management, l'ancien PDG Jean-Marc Janaillac ayant dû démissionner en raison du mouvement social.

Benjamin Smith, qui a bénéficié d'une meilleure période que ses prédécesseurs (il semblait difficile pour les syndicats de démobiliser à nouveau leurs troupes alors que l'entreprise avait la tête sous l'eau), va désormais pouvoir se plonger dans le plan de relance d'Air France. Cette victoire obtenue auprès des syndicats lui donne du poids vis à vis du gouvernement français : ce dernier doit en effet prendre des décisions pour soutenir le pavillon aérien tricolore.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook