Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les syndicats ont signé l'accord sur les salaires de la direction d'Air France-KLM





Le 20 Octobre 2018, par La Rédaction

Un accord sur les salaires à Air France semblait hors de portée après l'année difficile vécue par la compagnie aérienne. C'est pourtant ce que Benjamin Smith, le nouveau directeur général de l'entreprise a réussi à arracher.


Présent au poste de directeur général depuis septembre, Benjamin Smith a réussi une sorte de miracle en obtenant de la majorité des syndicats une signature au bas de l'accord sur les salaires. Celui-ci prévoit une hausse rétroactive de 2% pour 2018, et une augmentation supplémentaire de 2% pour 2019. Avec à la clé, la promesse de nouvelles négociations salariales en octobre prochain. De quoi satisfaire la majorité des syndicats : ceux qui ont validé le texte représentent plus de 76% des voix aux dernières élections.

La nouvelle direction n'a pas pu obtenir l'accord de la CGT ni du SNPL. Le principal syndicat des pilotes a rejeté le texte pour des questions techniques ; mais il va pouvoir aller de l'avant dans ses propres négociations bilatérales pour augmenter les salaires des pilotes… Cet accord est de bon augure pour Air France-KLM, qui sort d'une période difficile avec 15 jours d'arrêt de travail qui ont représenté 335 millions d'euros de pertes. Sans oublier une image de marque dégradée et une crise majeure de management, l'ancien PDG Jean-Marc Janaillac ayant dû démissionner en raison du mouvement social.

Benjamin Smith, qui a bénéficié d'une meilleure période que ses prédécesseurs (il semblait difficile pour les syndicats de démobiliser à nouveau leurs troupes alors que l'entreprise avait la tête sous l'eau), va désormais pouvoir se plonger dans le plan de relance d'Air France. Cette victoire obtenue auprès des syndicats lui donne du poids vis à vis du gouvernement français : ce dernier doit en effet prendre des décisions pour soutenir le pavillon aérien tricolore.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook