Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les tarifs bancaires ont légèrement augmenté en 2020





Le 18 Février 2021, par Olivier Sancerre

Les tarifs bancaires ont augmenté l'an dernier, mais de manière modérée. C'est le principal enseignement de l'Observatoire des tarifs bancaires publié cette semaine. Néanmoins, la lisibilité des tarifs bancaires reste critiquée par les associations de consommateurs.


Hausse et baisse modérées

Parmi les huit tarifs bancaires ayant augmenté l'an dernier, l'Observatoire relève le retrait d'espèces en dehors du réseau de sa banque (en moyenne, la hausse est d'un centime par rapport à 2019). La fourniture d'une carte de débit coûte de 23 à 92 centimes de plus. Le Comité consultatif du secteur financier (CCSF), qui publie cet observatoire annuel, relève aussi deux baisses : l'abonnement à des services de banque en ligne revient en moyenne à un centime de moins, tandis que la souscription à des alertes par SMS sur la situation du compte a baissé de 35 centimes.

Parmi les services qui n'évoluent pas, les prélèvements SEPA et les virements par internet sont toujours gratuits. Le CCSF compte dans ses rangs, et à parité, des représentants d'établissements financiers et des clients, ainsi que des représentants syndicaux et des parlementaires. La hausse est donc modérée d'une année sur l'autre, mais malgré tout les associations de consommateurs se plaignent d'une perte de lisibilité des tarifs bancaires. Une information pourtant essentielle puisqu'elle permet de comparer les établissements entre eux, et de faire un choix éclairé.

Lisibilité de l'information

Une décision au niveau européen oblige les banques à fournir un document d'information tarifaire (DIT), que les établissements ont soit remplacé, soit ajouté à l'extrait standard des tarifs (EST) qui était publié sur leurs sites web jusqu'en 2019. Dans un communiqué, l'UFC-Que Choisir regrette qu'un consommateur sur cinq n'a plus accès à l'EST qui permettait de connaître les différents tarifs bancaires relativement facilement.

La Fédération bancaire française explique que « certains établissements conservent l'EST dans les plaquettes tarifaires, d'autres considèrent que c'est redondant avec le DIT ». D'où la confusion pour de nombreux clients qui doivent jongler entre plusieurs documents pour s'y retrouver. Les associations de consommateurs demandent aux pouvoirs publics d'imposer une présentation identique pour toutes les banques, ce qui simplifiera les comparaisons.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Islamo…quelque chose…oui, mais quoi ?

In-house Shadow Cabinet : Un cabinet fantôme au sein des comités stratégiques

La Corporation des Incertitudes : La Génétique Managériale des Conquérants

Faut-il nationaliser Sanofi ?

Décryptage Stratégique de la Pensée Sun Tzu

Merci Donald !

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers













Rss
Twitter
Facebook