Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les taux du crédit immobilier au plus bas





Le 3 Décembre 2019, par Olivier Sancerre

Obtenir un prêt pour acheter un bien immobilier n'a jamais été aussi bon marché. Les taux ont atteint un plus bas en novembre, selon l'Observatoire Crédit Logement/CSA.


Un niveau historiquement bas pour le crédit immobilier

À 1,12% pour le mois de novembre, les taux du crédit immobilier n'ont jamais été aussi bas. « Depuis la fin de l'été, les taux des crédits immobiliers ne reculent plus que doucement, après plus de six mois d'un repli assez rapide », explique l'Observatoire Crédit Logement/CSA. Il est vrai qu'arrivé à un certain seuil, il paraît difficile d'aller encore plus bas même si le seuil des 1% est à portée de main. Malgré une remontée légère en septembre, ces taux poursuivent leur lente descente : ils s'établissaient à 1,13% en octobre, ce qui représentait déjà un plus bas historique.

Le record a donc été enfoncé le mois dernier, permettant aux ménages de s'endetter à bon compte pour acheter un bien immobilier (ces taux ne prennent pas en compte les assurances ni les garanties). Les taux ont baissé de 30 points de base cette année : en janvier, ils s'affichaient à 1,43% ce qui n'est déjà pas très élevé.

Des prêts faciles à décrocher

Les banques continuent de prêter assez facilement, le niveau de leurs exigences ayant été allégé en matière d'apport personnel. Les encours ont progressé à un rythme mensuel qui dépasse les 6%, avec un encours total pour les prêts immobiliers qui a franchi le seuil des 1 100 milliards d'euros. Les emprunteurs profitent des taux très bas pour financer leur maison ou leur appartement, ce qui provoque par ailleurs une hausse des prix de l'immobilier.

La durée moyenne d'un prêt s'établit à 230 mois (19 années), alors qu'elle était de 210 mois en 2014. Sur les cinq dernières années, cette durée a augmenté de 31 mois. Un niveau « jamais observé par le passé », souligne l'Observatoire. À tel point que la machine pourrait s'emballer : le Haut Conseil de la stabilité financière pourrait recommander mi-décembre des mesures pour mieux encadrer le taux d'effort des ménages ou une hausse du taux d'usure.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook