Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les titres-restaurants retrouveront leur plafond à 19 euros par jour le 1er mars





Le 9 Février 2022, par La rédaction

Retour à la normale pour les titres-restaurants. À compter du 1er mars, leur plafond quotidien sera de nouveau limité à 19 euros, tandis que les détenteurs ne pourront plus les dépenser les dimanches et jours fériés.


Mesure de soutien aux restaurateurs

Durant le plus fort de la crise sanitaire, le gouvernement avait fortement assoupli l'usage des titres-restaurants, et pour cause : les restaurants en question étaient majoritairement fermés en raison de la pandémie. Dès le mois d'avril 2020, les pouvoirs publics autorisaient donc une dépense maximale de 95 euros par semaine, qui a servi dans les supermarchés. 

Lorsque la situation s'est légèrement améliorée, le plafond est redescendu à 38 euros par jour. De quoi redonner un peu d'air aux restaurateurs. En parallèle, le plafond pour dépenser dans les supermarchés s'est calé sur 19 euros maximum par jour. Ce dispositif est resté tel quel par la suite, l'exécutif procédant à plusieurs prolongations. 

Confirmation attendue de Bercy

Cela a été le cas en octobre dernier, qui repoussait le retour à la normale au 28 février de cette année. Même si les cas de contamination sont toujours très élevés, la situation sanitaire est moins alarmante qu'auparavant, ce qui devrait permettre aux titres-restaurants de retrouver leur plafond et limites habituels.

À partir du 1er mars, il ne sera donc plus possible de dépenser des titres-restaurants les dimanches et jours fériés (exception faite des professions qui travaillent durant ces jours). Le plafond revient à 19 euros par jour, pour les restaurants comme pour les supermarchés. Dans ces derniers, seuls certains produits pourront être achetés avec les titres (produits à consommer directement, comme les fruits et légumes). Néanmoins, il revient au ministère de l'Économie de confirmer cette date, ce qui sera fait mi-février.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook