Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les trottinettes électriques dans le collimateur du gouvernement





Le 24 Octobre 2018, par

Les trottinettes électriques ne sont plus les bienvenues sur les trottoirs. Elisabeth Borne, la ministre des Transports, veut inscrire ce moyen de transport dans le Code de la route.


Les trottinettes électriques ont rapidement fleuri ces derniers mois un peu partout dans les villes, à tel point qu'elles peuvent devenir un véritable problème de sécurité routière. L'an dernier, on a noté une augmentation sensible du nombre de blessé dans les accidents liés à ce moyen de transport. « Nous ne pouvons pas laisser des engins circulant à 20 ou 30 km/h mettant en risque la sécurité des piétons sur les trottoirs », a déclaré Elisabeth Borne devant l'Assemblée nationale.

La ministre des Transports a annoncé la création d'une nouvelle catégorie de véhicules dans le Code de la route dans laquelle se rangera les trottinettes électriques et les nouveaux « engins de mobilité personnelle » (on pense aux hoverboards). Cette catégorie apparaitra dans la loi d'orientation des mobilités qui sera présentée prochainement.

Le classement des trottinettes électriques dans le Code de la route obligeront les conducteurs de ces appareils de circuler sur les pistes, les bandes cyclables ou dans les zones à 30 km/h. Actuellement, ces engins peuvent être utilisés sur les trottoirs pour peu qu'ils ne dépassent pas les 6 km/h. La ministre souhaite néanmoins donner aux maires la possibilité d'adapter les règles ; ce ne sera pas inutile au vu de la prolifération des services de partage de trottinettes électriques dans les grandes villes.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook