Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les vendanges 2013 en hausse par rapport à 2012 avec 44,1 millions d'hectolitres





Le 7 Octobre 2013, par

Les vendanges ont démarré dans plusieurs régions de France, et s'étendront jusqu'à la fin du mois d'octobre.


Les vendanges 2013 en hausse par rapport à 2012 avec 44,1 millions d'hectolitres
Une récolte dans la moyenne basse par rapport à ces cinq dernières années, marquées il faut dire par un pic exceptionnel en 2011. Cette année là, les viticulteurs français ont pu faire des vendanges exceptionnelles et produire 50,2 millons d'hectolitres de vin. Chance, cette année-là également, les concurrents historiques des vins français à l'export, les vins italiens et espagnols, faisaient grise mine : avec des récoltes en baisse de 18 % dans la péninsule ibérique et 12 % dans la botte italienne, les négociants ont pu placer plus facilement des ventes de vins français à l'étranger, sans que les prix ne s'en ressentent trop. 

Si 2013 est loin du record de 2011, l'année est meilleure que 2012, avec seulement 40,6 millions d'hectolitres produits l'an dernier contre 44,1 millions d'hectolitres pour 2013, selon les prévisions du ministère de l'Agriculture. Les vrais chiffres des vendanges 2013 seront toutefois communiqués fin octobre au plus tôt par les  fédérations interprofessionnelles du secteur. C'est également à ce moment là que chaque région de production fourbira ses arguments pour convaincre de l'intérêt de cette année, tant pour la consommation immédiate que pour les vins de garde. Ainsi, le Beaujolais, dont les récoltes ont démarré fin septembre, affirme déjà que l'année sera excellente... Le Beaujolais Nouveau arrivant le 21 novembre prochain, cela fleure bon l'argument commercial.  

L'année 2013 s'inscrit dans la moyenne basse de la production sur ces cinq dernières années. En cause, le printemps pluvieux et froid, qui a ralenti la maturation des raisins, et les orages sur le bordelais et la Bourgogne qui ont dans certains cas endommagé jusqu'à 50 % des grappes. Néammoins, les températures, plus basses que ces dernières années, pourraient profiter aux vins rouges. Réponse dans quelques semaines...


Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook