Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les ventes de véhicules diesel d'occasion résistent en 2023





Le 7 Juillet 2023, par La rédaction

Les ventes de véhicules d'occasion fonctionnant au diesel se sont maintenues au cours des premiers mois de 2023, représentant même plus de la moitié des transactions. Ce phénomène survient malgré l'objectif des autorités européennes de mettre fin aux moteurs thermiques d'ici 2035.


Les ventes de voitures diesel d'occasion en hausse malgré les politiques environnementales

Alors que les autorités visent à éliminer les moteurs thermiques d'ici 2035 à travers des zones à faible émission (ZFE), les ventes de véhicules diesel d'occasion ont continué à croître. En effet, malgré une chute des ventes de véhicules neufs, avec une diminution des immatriculations de 5,7% sur l'année dernière pour atteindre 10,9% au premier semestre 2023, le marché des véhicules d'occasion diesel a connu un regain d'intérêt.

Alors que les ventes ont diminué de huit points sur un an, la Plateforme Automobile (PFA) signale que plus de la moitié des immatriculations (863.101) concernaient des voitures fonctionnant au diesel. Ce phénomène est attribué à plusieurs facteurs. D'une part, le prix du gazole est actuellement inférieur à celui de l'essence et est resté relativement bas depuis la fin du mois de janvier, avec un prix moyen de 1,67 € le litre.

L'avenir du diesel face aux zones à faibles émissions

Plusieurs raisons expliquent cette tendance. L'écart de prix non négligeable entre le diesel et l'essence favorise les ménages et les travailleurs qui utilisent quotidiennement leur véhicule. Comme le souligne au Parisien Romain Boscher, directeur général France d'Aramisauto, « nous assistons à un regain d'intérêt sensible pour le diesel et nous nous réapprovisionnons ». De plus, deux autres facteurs entrent en jeu : d'une part, le bonus écologique accordé pour l'achat d'un véhicule propre a fait augmenter les prix, rendant le diesel d'occasion plus attractif. 

D'autre part, l'instauration des ZFE a entraîné une décote des voitures diesel. Avec des prix de vente oscillant entre 8.000 et 10.000 €, le diesel d'occasion est devenu plus attirant pour les Français. Malgré l'instauration prochaine des ZFE dans plus de quarante métropoles, le directeur général France d'Aramisauto ne voit pas ce facteur comme un problème majeur. Selon lui, les automobilistes français parient sur un report de ces mesures. Des dérogations pourraient également être envisagées.



Tags : diesel

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook