Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les voitures d'occasion appuient sur le champignon





Le 5 Novembre 2014, par

Le marché des voitures d'occasion s'est rarement aussi bien porté qu'en octobre 2014. 516 425 véhicules ont ainsi changé de main le mois dernier, soit des ventes en hausse de 5,6%, d'après AutoScout.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Rapporté au marché des immatriculations neuves, celui des voitures d'occasion se porte comme un charme : le premier a en effet reculé de 3,8% par rapport au mois d'octobre 2013 avec 166 495 véhicules neufs, ce qui représente in fine un ratio d'une voiture neuve pour trois voiture d'occasion. 

L'âge moyen d'une voiture en circulation en France avoisine désormais les dix ans, ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour les partisans de la décroissance, mais une bien mauvaise pour les constructeurs automobiles qui n'arrivent pas à écouler leurs véhicules neufs dans l'Hexagone. Le mois dernier a d'ailleurs marqué un plus bas historique : on a ainsi vendu 25% de véhicules neufs de moins par rapport à 2003.

La différence est moins importante depuis le début de l'année, puisque le marché de la voiture neuve connait une croissance de 1,4%, contre 2% pour l'occasion. Les chiffres de ce marché sont cependant à prendre avec quelques pincettes, puisque les concessionnaires proposent souvent à la vente des voitures présentés comme d'occasion, mais qui sont pratiquement neuves : il s'agit de véhicules « de collaborateurs » ou affichant très peu de kilomètres au compteur.

Ces voitures, présentées avec de substantielles réductions par rapport aux modèles neufs, représentent une aubaine pour le consommateur mais aussi pour le constructeur qui peut écouler son stock sans dévaloriser ses véhicules flambant neufs.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobile


1.Posté par Peters le 27/04/2015 23:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En Belgique aussi le marché se porte bien

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook