Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les voitures diesel boudées par les automobiles en 2016





Le 2 Janvier 2017, par

C’est sans surprise que le comité des constructeurs français (CCFA) a confirmé la baisse sensible des ventes de voitures diesel en 2016. Le bilan annuel des professionnels montre un recul de 5 points de cette motorisation.


Les automobilistes ont boudé le diesel l’an dernier, même si cette motorisation reste encore et toujours la plus populaire parmi les conducteurs : la part du diesel a ainsi atteint 52,12%, mais c’est bien moins qu’en 2015 où cette part était de 57,22%. En termes de volumes, il s’est vendu 1,05 million d’automobiles neuves motorisées diesel en 2016, soit 40 000 de moins qu’en 2015.

Le principe des vases communiquant fonctionne ici à plein : ce sont les véhicules neufs à motorisation essence qui profitent de la faiblesse du diesel. La part de ces automobiles augmente ainsi mécaniquement de 5 points, à 43,82% (38,56% l’année précédente). Cela représente 883 136 immatriculations. La part de l’électrique reste encore marginale, mais notons qu’elle dépasse le 1% à 1,08% (contre 0,9% en 2015).

Les automobilistes français ont sans doute été échaudés par le scandale du dieselgate de Volkswagen. Surtout, les mesures contre le diesel vont se poursuivre dans les mois et les années qui viennent, en particulier l’alignement de la fiscalité et la fin des incitations à acheter un véhicule diesel.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : diesel

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook