Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les voitures diesel boudées par les automobiles en 2016





Le 2 Janvier 2017, par

C’est sans surprise que le comité des constructeurs français (CCFA) a confirmé la baisse sensible des ventes de voitures diesel en 2016. Le bilan annuel des professionnels montre un recul de 5 points de cette motorisation.


Les automobilistes ont boudé le diesel l’an dernier, même si cette motorisation reste encore et toujours la plus populaire parmi les conducteurs : la part du diesel a ainsi atteint 52,12%, mais c’est bien moins qu’en 2015 où cette part était de 57,22%. En termes de volumes, il s’est vendu 1,05 million d’automobiles neuves motorisées diesel en 2016, soit 40 000 de moins qu’en 2015.

Le principe des vases communiquant fonctionne ici à plein : ce sont les véhicules neufs à motorisation essence qui profitent de la faiblesse du diesel. La part de ces automobiles augmente ainsi mécaniquement de 5 points, à 43,82% (38,56% l’année précédente). Cela représente 883 136 immatriculations. La part de l’électrique reste encore marginale, mais notons qu’elle dépasse le 1% à 1,08% (contre 0,9% en 2015).

Les automobilistes français ont sans doute été échaudés par le scandale du dieselgate de Volkswagen. Surtout, les mesures contre le diesel vont se poursuivre dans les mois et les années qui viennent, en particulier l’alignement de la fiscalité et la fin des incitations à acheter un véhicule diesel.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : diesel

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook