Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Levée des brevets sur les vaccins anti-Covid : le patron de Moderna parle d'erreur stratégique





Le 25 Mai 2021, par François Lapierre

Joe Biden, le Parlement européen et plusieurs pays veulent une levée des brevets des vaccins contre la Covid-19 qui permettraient d'éradiquer plus rapidement la pandémie. Mais le patron de Moderna estime qu'il s'agirait d'une erreur stratégique « majeure ».


Pas une bonne idée selon Moderna

Stéphane Bancel, le patron du labo américain Moderna, estime que la levée des brevets sur les vaccins contre la Covid-19 ne serait pas une bonne idée. Dans une interview au Journal du dimanche, le dirigeant explique que la suspension des brevets ne permettrait pas nécessairement de multiplier la production des vaccins. « Si les brevets étaient suspendus, les producteurs devraient acheter des machines et embaucher du personnel », indique-t-il. « Pfizer-BioNTech construit un outil industriel pour fabriquer 4 milliards de doses et nous, 3 milliards supplémentaires. Sept milliards, c’est assez pour vacciner la planète entière avec une première dose », poursuit-il.

Pour l'année 2021, la levée des brevets ne changerait rien, puisque la machine industrielle en dehors de celle des labos ne pourra pas être mise en place. En dehors de la question de la production, Stéphane Bancel estime que la suspension des brevets « découragerait les investisseurs ». Sans ces derniers, Moderna n'aurait pas pu lever les 5 milliards de dollars depuis la création du labo, « dont 1,8 milliard pour la seule année 2020 ».

Pas de brevets, pas d'argent des investisseurs

Sans brevets, pas d'argent des investisseurs : Moderna n'aurait donc tout simplement pas pu exister. Pour ce qui concerne les pays pauvres, où la campagne de vaccination a pris beaucoup de retard, le dirigeant met en avant le dispositif Covax (Moderna est partenaire), qui prévoit 500 millions de doses du vaccin du labo. Les premières seront livrées d'ici la fin de l'année.

« Les 3 milliards de doses que nous produirons l’an prochain sont destinées non aux pays riches – dont la population est d’environ 1 milliard d’individus – et qui n’auront besoin que d’un rappel, mais bien à ces pays-là », assure encore Stéphane Bancel qui marche sur une code raide. Une soixantaine de pays réclame la levée des brevets sur ces vaccins, dont la Chine, la Russie, et même les États-Unis. Le Parlement européen s'est récemment prononcé en faveur de cette levée.



Tags : moderna

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook