Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ligne grande vitesse Lyon-Turin : le projet avance





Le 20 Novembre 2013, par

Bien que la population du Val de Suse continue une mobilisation massive contre la TAV, le projet de liaison TGV entre Lyon et Turin, le projet colossal estimé à 8,5 milliards d'euros avance. Ce mercredi 20 novembre 2013, à Rome, François Hollande, Jean-Marc Ayrault et Enrico Letta, premier ministre italien, devraient définir un calendrier définitif pour les travaux à l'occasion du sommet franco-italien.


cc/flickr/Michele CS
cc/flickr/Michele CS

Financé par la France, à hauteur de 25%, l'Italie, à hauteur de 35% et l'Union Européenne qui a décidé d'aider l'avancement du projet en en finançant 40%, la nouvelle ligne TGV devrait permettre à Paris de ne se retrouver plus qu'à 4 heures de Milan, contre les 7 heures actuelles. Une amélioration du temps de trajet qui sera bénéfique pour l'économie et le tourisme.


Mais il faudra attendre encore quelques années avant de pouvoir bénéficier de cette nouvelle ligne grande vitesse. Les travaux, qui ont commencé doucement à cause des manifestations régulières des opposants au projet, devraient durer une dizaine d'année et commencer en 2016. Jusqu'à aujourd'hui, depuis le lancement du projet dont la première mention a été faite il y a plus de 10 ans, en 2001, seules les études préliminaires ont été réalisées.


Ces études ont été nécessaires afin de préparer le forage du tunnel de 57 kilomètres qui devrait traverser les Alpes et relier l'Italie à la France.


En particulier, il a fallu, du côté italien, revoir intégralement le tracé pour qu'il plaise aux différents maires du Val de Suse. La vallée, une des plus belles d'Italie, est menacée dans sa beauté par le chantier gigantesque et les super structures qui devraient accueillir les trains.


Aujourd'hui, même si la mobilisation citoyenne continue,, 7 000 manifestants « No-Tav » se sont réunis samedi 16 novembre, les maires du Val de Suse ont en grande majorité approuvé le projet. Une adoption de laquelle se félicite Piero Fassino, maire de Turin, qui a fortement travaillé pour l'avancement de ce projet.



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque










Rss
Twitter
Facebook