Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Livret A : encore une collecte positive en septembre





Le 22 Octobre 2020, par La rédaction

Le Livret A conserve plus que jamais son statut d'épargne préférée des Français. C'est encore plus vrai depuis l'éclosion de la pandémie : le bas de laine ne cesse de s'alourdir.


Un gros bas de laine sur les livrets A et LDDS

La Caisse des dépôts a annoncé les chiffres pour septembre du Livret A et de son cousin, le Livret de développement durable et solidaire (LDDS). La collecte nette, c'est-à-dire les dépôts moins les retraits, s'établit à 1,28 milliard d'euros : 1,26 milliard pour le Livret A, le reste pour le LDDS. Septembre marque le mois le moins élevé depuis février. Il n'empêche : le niveau d'épargne demeure excessivement fort, puisque sur les neuf premiers mois de l'année, la collecte nette est de 25,76 milliards d'euros pour le Livret A, de 32,74 milliards en y ajoutant le LDDS, ce qui constitue un record.

Au mois d'août, la collecte sur le Livret A s'était montée à 2,25 milliards d'euros. Si la collecte est moins élevée en septembre par rapport au mois précédent, elle demeure bien plus importante qu'en septembre 2019 (+26% d'une année sur l'autre). Pourtant, le mois de septembre est traditionnellement marqué par une collecte faible. Signe que les conséquences de la crise sanitaire et économique continuent de se faire sentir auprès des Français, qui préfèrent épargner en attendant des jours meilleurs.

Épargner plutôt que consommer

C'est aussi un signal d'inquiétude pour le gouvernement, qui compte sur les Français pour puiser dans leur épargne et consommer, afin de relancer l'activité économique. Mais les nouvelles mesures de lutte contre la contamination, comme le couvre-feu imposé pendant six semaines dans plusieurs grandes agglomérations (dont la région parisienne), ont certainement dû refroidir les ardeurs de consommation de beaucoup de Français.

En tout, les deux livrets pèsent pour 443,7 milliards d'euros, un chiffre en progression de 8% par rapport à septembre 2019. Les Livrets A et LDDS demeurent donc des instruments d'épargne très populaire, malgré un taux de rémunération très faible (0,5% depuis février). Leurs atouts emportent la mise : ils sont exonérés d'impôts, on peut y retirer de l'argent très facilement et les montants sont garantis par l'État.



Tags : épargne

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook