Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Livret A : les banques françaises remportent la partie face à la BCE





Le 15 Juillet 2018, par

La Cour de justice de l’Union européenne s’est rangée aux côtés des six banques françaises qui collectent l’épargne des Français déposée sur les Livret A et de développement durable.


La BNP Paribas, la Société générale, le Crédit agricole, le groupe BPCE, le Crédit mutuel et la Banque postale auraient dû, en vertu d’une décision de la Banque centrale européenne, mettre en réserve des fonds propres liés à l’épargne du Livret A et du LDD. 60% de cette collecte est transférée à la Caisse des dépôts, qui utilise ces fonds pour financer le logement social. Depuis cette année, les banques ont l’obligation de respecter un ratio de levier minimal de 3% de leurs actifs ; sans les transferts vers la Caisse des dépôts, le ratio de fonds propre est mécaniquement renforcé.

C’est ce qu’ont obtenu ces banques auprès de la Cour de justice européenne, qui a donc annulé la décision de la BCE, devenue le principal régulateur du secteur bancaire européen en 2014. Selon la justice européenne, la BCE s’est trompée en droit et a commis des erreurs manifestes d’analyse. Cette décision réduit les besoins en capitaux des banques françaises, les dépôts réalisés au titre des Livret A et LDD devant être transférés à une entité du secteur public afin de financer des investissements d’intérêt général.

Sans les dépôts à la CDC, la Banque postale estime que son ratio de fonds propres se serait établi à 5,3% fin 2017 ; ce ratio est dans les faits de 4,5%. Tous guichets confondus, les encours des deux livrets représentaient fin mai 386 milliards d’euros. Il s’agit de la première victoire importante des banques face à la BCE, d’autres affaires sont en cours de jugement.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : livret a

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook