Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Livret A : pas de révision du taux





Le 20 Février 2024, par Paolo Garoscio

La décision de maintenir le taux du Livret A à 3% jusqu'en janvier 2025 n’a pas été bien prise par tout le monde. Au cœur de cette controverse, la démarche initiée par Paul Cassia, professeur de droit, visant à contester cette mesure devant le Conseil d'État. Ce dernier s’est prononcé le 19 février 2024.


Le taux du Livret A gelé à 3%

L'annonce faite en 2023 par Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, de figer le taux du Livret A et du LDDS a été rapidement suivie par une série de recours juridiques. Paul Cassia, s'appuyant sur son expertise juridique, a sollicité le Conseil d'État pour réévaluer cette décision, la qualifiant de préjudiciable pour les millions de Français détenant un Livret A ou un Livret de développement durable et solidaire (LDDS).

Le taux de rémunération du Livret A aurait en effet dû être supérieur, du fait de l’inflation qui frappait la France. Traditionnellement ajusté tous les six mois, ce taux est le résultat d'une formule complexe, prenant en compte l'inflation et les taux interbancaires. La décision de le maintenir à 3%, malgré une inflation et des taux d'intérêt en hausse, a donc été perçue comme une anomalie par les contestataires.

Le Conseil d’État rejette la demande

Après examen, le Conseil d'État a statué en faveur du maintien de ce taux, rejetant ainsi les recours de Paul Cassia. Les juges du Conseil d'Etat reconnaissent les circonstances exceptionnelles, permettant au ministre de l'Économie de prendre des mesures dérogatoires.

Pour les détenteurs de Livret A et de LDDS, cette décision se traduit par une rémunération moins avantageuse que celle escomptée en période d'inflation élevée. En effet, selon les calculs, le taux aurait dû être ajusté à 4,1% pour la période allant d'août 2023 à janvier 2024, puis à 3,9% pour celle s'étendant de février à juillet 2024. Pour les épargnants, ces taux auraient dû conduire à une rémunération supérieure à celle enregistrée de près de 6 milliards d’euros.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook