Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Location de courte durée : les propriétaires ne trouvent pas preneur pour les Jeux olympiques





Le 21 Mai 2024, par La rédaction

À l'approche des Jeux olympiques de Paris 2024, de nombreux propriétaires espéraient tirer parti de cet événement mondial pour générer des revenus substantiels en louant leurs logements à des tarifs élevés. Cependant, l'explosion de l'offre sur les plateformes de location touristique a créé une situation de forte concurrence, forçant beaucoup à revoir leurs ambitions financières à la baisse.


Des prix de location en chute libre

Des propriétaires, dans divers quartiers de Paris, avaient initialement fixé des prix de location journaliers très élevés, espérant maximiser leurs profits pendant cette période exceptionnelle. Toutefois, face à une demande qui ne s'est pas concrétisée à la hauteur de leurs attentes, ils se retrouvent contraints de réduire leurs tarifs. Les prix initialement fixés ont progressivement baissé, certains revenant même aux niveaux du marché standard, voire en dessous, selon le constat de l'AFP..

L'ampleur de l'offre de logements disponibles a surpassé toutes les prévisions. Les plateformes de location telles qu'Airbnb ont vu le nombre de logements disponibles pour les Jeux tripler par rapport à l'année précédente. Cette augmentation significative a conduit à une dilution de la demande additionnelle, rendant difficile pour de nombreux propriétaires de trouver des locataires malgré une demande accrue par rapport à une année normale.

La situation est confirmée par les professionnels du secteur. Des conciergeries spécialisées dans la gestion de locations touristiques à Paris constatent une concurrence féroce. Le nombre de logements mis en location pour les Jeux olympiques a doublé, diluant ainsi l'effet de la demande accrue. Le prix moyen des logements réservés sur ces plateformes a chuté de manière significative au cours des dernières semaines, rendant les tarifs plus abordables.

Une régulation des prix par l'offre massive

Les gestionnaires de ces plateformes espèrent toutefois que la baisse des prix encouragera les réservations de dernière minute, notamment parmi les Français qui n'ont pas encore beaucoup réservé. Le taux d'occupation visé reste autour de 60 à 70 %, bien que le taux actuel soit nettement inférieur.

Airbnb a observé une augmentation notable des réservations pour la période des Jeux, avec un nombre de nuitées réservées au premier trimestre 2024 cinq fois supérieur à celui de la même période l'année précédente. Cette augmentation de l'offre a contribué à la régulation des prix, empêchant les tarifs de s'envoler malgré la forte demande initiale anticipée.

Selon les analyses du marché, les prix moyens des annonces disponibles continuent de baisser, bien qu'ils restent élevés par rapport aux standards habituels. Les logements déjà réservés présentent des tarifs plus raisonnables, suggérant que les propriétaires ont dû ajuster leurs attentes face à la réalité du marché.

Certains propriétaires préfèrent ne pas louer plutôt que de réduire drastiquement leurs prix, bien que cela reste une pratique marginale. Parallèlement, les conciergeries ont noté un pic de réservations dans d'autres régions touristiques de France, telles que la Côte d'Azur et la côte normande. Il reste à voir si ce phénomène est dû aux Parisiens quittant la capitale ou aux touristes étrangers profitant de prolonger leur séjour ailleurs en France.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook