Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Logement : l’Etat va se porter caution pour les étudiants





Le 8 Septembre 2014, par

Peut-être l’un des mesures phares du gouvernement en faveur du logement. La secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, a confirmé la création d’une caution locative permettant de loger plus facilement les étudiants. Décryptage.


@Shutter
@Shutter

L’Etat se porte donc garant pour les logements étudiants. Désormais, d’après Geneviève Fioraso, la secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur, tous les étudiants pourront bénéficier de cette caution locative, garantie par l’Etat, appelée « Clé ». Un dispositif financé à hauteur de 600 000 euros par la Caisse des dépôts et les régions qui investissent 100 000 euros.

 

L’idée est de permettre aux étudiants de moins de 28 ans de bénéficier d’une garantie de l’Etat et d’être dispensés du paiement de la traditionnelle caution, nécessaire pour emménager dans un logement. En cas d’impayé, le propriétaire aurait ensuite la possibilité d’être payé par un Fonds de garantie créé par le gouvernement. 

 

Cette « Clé » s’adresse ainsi à tous les étudiants, qui n’ont pas de garants, et cela quels que soient leurs revenus, leur nationalité, ou leur situation familiale » a précisé la secrétaire d’Etat. Cette dernière souhaite ainsi rétablir « l’ascenseur social dans notre pays et accueillir, dans de bonnes conditions, les étudiants étrangers », principale cible de la mesure. 

 

Le dispositif existe pourtant déjà. Il a été expérimenté dans quatre régions, en Ile-de-France, dans le Nord-Pas de Calais, en Rhône-Alpes et en PACA. Pour l’obtenir, la « Clé » impose que le loyer soit plafonné à 500 euros pour une personne seule en province, 600 euros en Ile-de-France et 700 euros  à Paris. Un montant majoré de 60 % pour les couples. L’Etat s’engage alors à payer la caution en échange d’une cotisation représentant 1,5 % du loyer. 



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook