Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Logement social : moins d'attributions malgré une demande en hausse





Le 25 Janvier 2024, par François Lapierre

Selon le bilan annuel de l'Agence nationale de contrôle du logement social, le nombre d'attributions de logements sociaux a diminué en 2022, alors que les demandes ont augmenté.


Des chiffres en demi-teinte pour le logement social

Le bilan 2022 de l'Agence nationale de contrôle du logement social (Ancols) révèle une baisse de 4% dans l'attribution des logements sociaux, avec environ 420.000 attributions. Cette diminution s'inscrit dans une tendance de baisse graduelle observée ces dernières années. Baptiste Prestel, directeur des statistiques de l'Ancols, a souligné ce phénomène lors d'un point presse. Paradoxalement, le volume des demandes a augmenté de 3%, dépassant les 3,6 millions de demandes actives au moins un jour dans l'année.

Cette situation reflète une dynamique complexe du marché du logement social en France. La diminution des attributions peut être attribuée à divers facteurs, notamment les répercussions post-Covid et les ajustements politiques dans le secteur.

L'Île-de-France, ainsi que les zones de l'arc méditerranéen et atlantique, affichent les baisses les plus significatives en termes d'attributions. Cependant, des points positifs émergent, comme l'augmentation des attributions dans la zone de Paris et sa proche banlieue, une première depuis 2017. De plus, les attributions aux ménages reconnus comme prioritaires dans le cadre du droit au logement opposable (Dalo) ont atteint un chiffre record de plus de 24.000.

Inégalités régionales et catégorielles

Les délais d'attente pour l'obtention d'un logement social continuent de s'allonger, avec une moyenne de 520 jours pour les ménages ayant finalement obtenu un logement et 721 jours pour ceux en attente. Les familles monoparentales bénéficient de délais légèrement plus courts, tandis que les couples avec enfants, surtout ceux avec plusieurs enfants à charge, font face à des attentes plus longues.

Les variations sont également perceptibles selon les catégories de demandeurs. Les attributions pour les agents de l'État et les étudiants ou apprentis ont connu une hausse respective de 28% et 6%, tandis que les chômeurs ont subi une diminution importante de 20%.

En termes de provenance, les attributaires viennent principalement du parc social (27%), du parc privé (25%), et d'un hébergement chez un proche (27%). L'Ancols, établie en 2015, joue un rôle clé dans le contrôle et l'évaluation des organismes de logement social.



Tags : logement

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook