Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Loi sur les mobilités : vers une interdiction de la publicité pour les voitures trop polluantes ?





Le 10 Juin 2019, par

C’est un amendement qui pourrait avoir de lourdes répercussions sur le marché de la publicité : un député veut en effet interdire les annonces pour les voitures trop polluantes.


La Loi d’orientation sur les mobilités (LOM) actuellement en discussion à l’Assemblée nationale est l’occasion pour les députés de faire preuve d’imagination afin de limiter l’attrait des véhicules trop polluants auprès du grand public. Des députés ont ainsi déposé un amendement visant à interdire purement et simplement la publicité pour les voitures émettant plus de 60 grammes de CO2 par kilomètre. Par conséquent, seuls les véhicules électriques et hybrides auraient la possibilité de s’afficher à la télévision et dans les magazines. Quitte à réduire, au moins à court terme, la manne publicitaire qui permet à bon nombre de médias de vivre : la publicité pour les voitures représente en effet 3,5 milliards d’euros par an en France.

 

Les députés prennent exemple sur une célèbre loi précédente : « La loi Évin a eu un impact positif sur la consommation d’alcool et de tabac, faisons pareil pour les voitures », expliquent-ils. Il faut dire que les émissions de CO2 sont repartis à la hausse en 2018 : de 111 grammes de CO2 par kilomètre, les émissions sont passés à 112 grammes, selon un rapport de l’Ademe, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.

 

Les véhicules de type SUV, qui connaissent un gros succès (avec des ventes en progression de plus de 36% l’an dernier), sont montrés du doigt par l’agence. Ils consomment en effet davantage qu’une voiture standard. Ces émissions en hausse sont en contradiction avec l’objectif fixé par l’Union européenne d’une moyenne de 95 grammes de CO2 par kilomètre à l’horizon 2021. L’amendement doit encore être voté par les députés, or rien ne dit que ce sera le cas.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : mobilité

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook