Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Lyon veut encadrer les locations type AirBnb





Le 14 Décembre 2017, par

Paris a été la première ville de France à prendre des mesures contre les plateformes de location entre particuliers comme AirBnb. Les locations touristiques sont en effet accusées de faire grimper les loyers et de réduire l’offre de logements pour les particuliers. Lyon a décidé d’emboîter le pas de la Capitale et a présenté les réformes qui pourraient être mises en place dès


cc/pixabay
cc/pixabay
Rien n’a encore été décidé : les mesures seront votées vendredi 15 et lundi 18 décembre 2017. Mais la volonté affichée par la mairie de Lyon est claire : réduire le risque de voir exploser le nombre de logements meublés loués à des touristes.

La mairie veut surtout s’attaquer à celles et ceux qui veulent faire de cette activité une véritable rente : les particuliers ayant un logement en centre-ville s’en sortent en effet plutôt bien. Lyon ne leur demandera que de s’inscrire sur une liste et les autorise à louer leur logement jusqu’à 120 jours par an.

Les choses se compliquent pour les particuliers qui veulent mettre leur logement en location plus longtemps. Si le logement fait moins de 60 mètres carrés ils devront demander une autorisation et ne pourront le louer que pendant 9 ans. Si le logement fait plus de 60 mètres carrés, en plus de cette autorisation, le propriétaire doit également acheter un autre logement de même taille ou supérieure et le proposer à la location classique.

Cette obligation de compenser l’offre de location par un deuxième bien s’étend à tous les appartements de l’hyper-centre de Lyon dès lors que ceux-ci sont détenus par une SCI, une SCI familiale ou une personne morale.

Les propriétaires qui contreviendraient à ces règles risquent gros : jusqu’à 50 000 euros d’amende. Et la mairie de Lyon compte bien les débusquer en embauchant deux personnes de plus qui seront dédiées à la gestion et au contrôle de ces dossiers.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook