Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Mairie de Paris : une redevance pour les véhicules en libre service





Le 22 Mars 2019, par

La mairie de Paris va agir pour réguler le stationnement anarchique des vélos, trottinettes et autres scooters proposés en libre service. Une redevance va être créée à cet effet.


Les véhicules en « free floating » (libre service et sans station d’attache) font les délices des parisiens qui s’en servent de plus en plus souvent pour leurs déplacements courts. La prolifération de ces moyens de transport est un problème tel que la mairie de Paris a décidé de mettre en place une redevance qui sera effective d’ici la fin avril, au mieux, après le prochain Conseil de Paris qui se tiendra au début du mois prochain.

Il s’agit pour la mairie d’aller plus vite que la loi d’orientation sur les mobilités (LOM), dont l’examen prend du retard au Parlement. Durant une conférence de presse, la mairie a donné des explications sur cette redevance qui s’appliquera à tous les opérateurs qui viendront s’installer à Paris, a précisé le premier adjoint Emmanuel Grégoire. L’argent récolté par ce biais financera la création d’emplacements de stationnement, l’objectif étant de contraindre les utilisateurs à se garer sur ces zones réservées. À terme, prévient Christophe Najdovski, adjoint aux Transports et à l'Espace public, le stationnement sur ces emplacements sera obligatoire.

Pour ceux qui ne joueraient pas le jeu et continueront à se garer de manière sauvage, « il sera alors possible de procéder à la verbalisation et à l'enlèvement des véhicules ». La mairie entend créer 2 500 emplacements, « la plupart dans les interstices des arbres », a décrit Jean-Louis Missika, adjoint à l'Urbanisme. Les points de stationnement seront distants de 150 mètres, soit une minute et demie à pied. Mais le déploiement de ces emplacements risque de prendre du temps…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : paris

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook