Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Malgré la demande, EasyJet réduit le nombre de sièges à vendre dans ses avions





Le 10 Mai 2022, par La rédaction

À l'instar de bon nombre d'autres entreprises, les compagnies aériennes sont confrontées à une pénurie de personnel. EasyJet a trouvé une réponse originale : vendre moins de sièges.


Faire face à la pénurie de personnels navigants

Selon la législation, les compagnies aériennes doivent placer un personnel navigant commercial (PNC) pour 50 passagers dans leurs avions. Ce qui représente 3 PNC (stewarts ou hôtesses) pour 150 passagers. Dans le contexte de la pénurie de personnel que subit tout le secteur du transport aérien, il est devenu plus difficile pour les compagnies aériennes de trouver des PNC disponibles. EasyJet a tout simplement décidé de réduire le nombre de sièges en vente.

Cela peut sembler paradoxal, car il en va de la rentabilité du transporteur. Mais la compagnie low-cost ne veut pas annuler purement et simplement ses vols en raison du manque de personnels navigants. Ainsi, EasyJet annule les ventes de 6 sièges dans certains de ses vols assurés par des Airbus A319 au départ de la Grande-Bretagne. Ces avions comptent habituellement 156 places : avec 6 places de moins, ils n'ont plus besoin que de 3 PNC au lieu des 4 habituels…

Tout le secteur touché

L'entreprise se veut très confiante dans cette mesure, car la réduction du nombre de sièges dans ces avions est « très faible » par rapport au volume de passagers à transporter durant la saison estivale toujours très chargée. Et encore plus actuellement, alors que le transport aérien retrouve des ailes après deux années très difficiles.

D'autres compagnies ont décidé de jouer la carte des salaires pour attirer les candidats au poste d'hôtesses ou de stewarts. C'est le cas de British Airways qui double la prime de recrutement pour les salariés qui trouvent une personne à embaucher. Malgré tout, le secteur dans son ensemble va souffrir de ces pénuries de personnel.



Tags : EasyJet

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook