Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Malgré le coronavirus, la SNCF signe pour faire rouler ses TGV en Espagne





Le 13 Avril 2020, par La rédaction

La Renfe, opérateur historique du train espagnol, va être concurrencée en décembre par la SNCF sur ses lignes à grande vitesse.


Les Ouigo circuleront en Espagne

La SNCF sera la première compagnie ferroviaire alternative à concurrencer la Renfe sur ses lignes à grande vitesse, à partir de décembre 2020 et pour une durée de dix ans. L'accord a été signé lundi 11 avril, à distance en raison des mesures de confinement. Alain Krakovitch, directeur général de Voyages SNCF (la division qui gère le SNCF), a confirmé la nouvelle sur Twitter, « malgré le contexte sanitaire difficile ». Le calendrier de ce contrat d'exploitation avait été fixé avant l'épidémie, il n'y avait pas de raison de le modifier, insiste le dirigeant. L'autorité de la concurrence espagnole a validé l'accord la semaine dernière, ajoute-t-il. 

Le lancement des TGV français sur le réseau espagnol est toujours prévu pour le mois de décembre. Alain Krakovitch reconnaît qu'il pourrait « y avoir d'autres aléas dans le cadre de la crise actuelle qui feraient qu'on ne tiendrait pas décembre ». Emmanuel Macron a annoncé la fin progressive des mesures de confinement pour le 11 mai, sans préciser ce qu'il en serait des transports. La SNCF pourrait rencontrer du retard en France pour la relance de son propre réseau.

Concurrence aussi en France

En fin d'année dernière, la SNCF a obtenu un lot pour cinq allers-retours quotidien entre Madrid et la Catalogne, cinq entre Madrid et la région de Valence et cinq entre Madrid et l'Andalousie. La compagnie française fera rouler Ouigo, son TGV à bas coût. Un nom commercial qui pourrait changer pour mieux refléter le marché espagnol. La Renfe compte répliquer avec ses propres trains low cost, qui auraient dû être lancés le 6 avril, mais le coronavirus en a décidé autrement.

Le marché espagnol du train grande vitesse s'est aussi ouvert à Ilsa, une entreprise cocréée par Trenitalia et Air Nostrum. Mais les trains Ilsa attendront janvier 2022. En ce qui concerne les rails français, la SNCF devra partager des créneaux de circulation avec la concurrence à partir de décembre 2020. Trenitalia et Renfe sont intéressés sur les lignes Paris-Lyon-Milan et Lyon-Marseille, respectivement.



Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook