Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Malgré sa condamnation, Christine Lagarde reste en poste au FMI





Le 20 Décembre 2016, par Aurélien Delacroix

Christine Lagarde conserve son poste de directrice générale du Fonds monétaire international. Elle a été reconnue coupable de négligence dans le dossier Tapie par la Cour de justice de la République, sans être condamnée à une quelconque peine.


Christine Lagarde a bénéficié de sa « personnalité » et de sa « réputation » auprès de la Cour de justice de la République. Certes, elle est coupable de négligences qui ont abouti au détournement par un tiers de fonds publics, en n’exerçant aucun recours contre la sentence de 403 millions d’euros en faveur de l’homme d’affaires Bernard Tapie.

Politiquement, cette condamnation sans peine est vivement critiquée de part et d’autre de l’Atlantique. Néanmoins, le conseil d’administration du FMI a réaffirmé sa « pleine confiance » envers la directrice générale, qui va donc pouvoir poursuivre ses activités et « s’acquitter efficacement de ses fonctions ».

Les administrateurs du FMI se sont réunis ce lundi 19 décembre suite au jugement de la Cour et examiner les développements de l’affaire. L’institution souligne la direction « exceptionnelle » de la coupable, ainsi que son « leadership incontesté » partout dans le monde. Christine Lagarde est la directrice du FMI depuis 2011, et elle a été reconduite à la tête du Fonds en juillet.



Tags : fmi

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook