Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Malgré sa condamnation, Christine Lagarde reste en poste au FMI





Le 20 Décembre 2016, par

Christine Lagarde conserve son poste de directrice générale du Fonds monétaire international. Elle a été reconnue coupable de négligence dans le dossier Tapie par la Cour de justice de la République, sans être condamnée à une quelconque peine.


Christine Lagarde a bénéficié de sa « personnalité » et de sa « réputation » auprès de la Cour de justice de la République. Certes, elle est coupable de négligences qui ont abouti au détournement par un tiers de fonds publics, en n’exerçant aucun recours contre la sentence de 403 millions d’euros en faveur de l’homme d’affaires Bernard Tapie.

Politiquement, cette condamnation sans peine est vivement critiquée de part et d’autre de l’Atlantique. Néanmoins, le conseil d’administration du FMI a réaffirmé sa « pleine confiance » envers la directrice générale, qui va donc pouvoir poursuivre ses activités et « s’acquitter efficacement de ses fonctions ».

Les administrateurs du FMI se sont réunis ce lundi 19 décembre suite au jugement de la Cour et examiner les développements de l’affaire. L’institution souligne la direction « exceptionnelle » de la coupable, ainsi que son « leadership incontesté » partout dans le monde. Christine Lagarde est la directrice du FMI depuis 2011, et elle a été reconduite à la tête du Fonds en juillet.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : fmi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook