Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Manuel Valls ne s’investit pas assez pour les entreprises





Le 5 Septembre 2014, par

Alors que le Premier ministre est en train de dégringoler dans les sondages, emporté par François Hollande dans sa chute, une nouvelle étude vient enfoncer le clou dans le pied de Manuel Valls. D’après un sondage CSA, le chef du gouvernement ne s’investirait pas assez pour les entreprises.


cc/flickr/ Parti Socialiste
cc/flickr/ Parti Socialiste

La mission séduction des universités d’été du Medef n’aura semble-t-il guère fonctionné. D’après un sondage de l’Institut CSA pour Radio Classique, L’Institut Montaigne et Les Echos, 63 % des Français estiment que Manuel Valls et son gouvernement ne s’investissent pas assez en faveur des entreprises.

 

Le coup est dur pour le gouvernement qui tente depuis quelques mois de remettre les entreprises dans sa poche, au détriment des partenaires historiques de la gauche, à savoir les syndicats. Plus de la moitié des Français n’ont pas confiance en l’action du gouvernement pour relancer la machine entrepreneuriale française, alors que 15 % estiment au contraire que l’action est suffisante, et 15 % que le chef du gouvernement en fait trop pour les patrons.

 

Sans grande surprise, les sympathisants de l’UMP (84 %) sont les plus nombreux à juger l’action du gouvernement insuffisante envers les entreprises, suivis par ceux de l’UDI (76 %) et ceux du FN (72 %). A gauche, la division ne prime pas que sur les bancs de l’Assemblée, mais également dans les sondages. Ainsi, 41 % des sympathisants du PS pensent que l’action gouvernementale envers les patrons ne suffit pas, rejoints par 53 % des partisans EELV.



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook