Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Manuel Valls veut encadrer les rémunérations des grands patrons par la loi





Le 19 Mai 2016, par

Après Emmanuel Macron et François Hollande, Manuel Valls n’allait pas laisser passer l’occasion de promouvoir à son tour une loi pour encadrer les rémunérations patronales. Une mesure à même de rassembler la majorité à l’Assemblée, ainsi que les électeurs de gauche.


Au micro de RTL, le Premier ministre a mis le patronal face à ses responsabilités. Le Medef avait mis au point un « guide de bonne conduite » pour éviter les rémunérations exubérantes. « Force est de constater que cela n'a pas été respecté, donc maintenant il faut légiférer », a déclaré le locataire de Matignon.

Un amendement, déposé mercredi 19 mai en commission des Affaires sociales, vise à obliger les conseils d’administration à respecter les décisions votées par les assemblées des actionnaires. Dans le cas de Renault, le refus des actionnaires d’octroyer 7,2 millions d’euros à Carlos Ghosn a été retoqué sans ménagement par le conseil d’administration de l’entreprise. Cet amendement est soutenu par Manuel Valls.

« Il faut donner aux actionnaires davantage de pouvoir pour que ceux qui s'augmenteraient ces rémunérations puissent devant leurs actionnaires revenir sur ces décisions si c'est nécessaire », a indiqué Manuel Valls. En revanche, Emmanuel Macron s’est déclaré contre le plafonnement des rémunérations, qui serait un coup porté contre la France si elle agissait seule.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook