Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Martin Bouygues prépare sa succession





Le 29 Février 2016, par

Martin Bouygues, patron du groupe de BTP et de communications, prépare-t-il sa succession à la tête de l’entreprise ? Ça n’a rien d’impossible : il prépare en tout cas l’avenir de sa société, qui devrait rester dans la famille.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Martin Bouygues a l’intention de faire entrer au conseil d’administration du groupe son fils Edward, ainsi que son neveu Cyril. Bien sûr, il faudra que les autres membres du conseil ainsi que les actionnaires approuvent ces nominations : le vote aura lieu durant l’assemblée générale de l’entreprise, le 21 avril prochain.

L’information, qui provient du Journal du Dimanche, n’a pas été confirmée mais on devrait le savoir assez vite : la convocation pour l’assemblée générale des actionnaires de Bouygues, ainsi que les propositions mises au vote, est généralement publiée début mars.

Martin Bouygues, âgé de 63 ans, terminera son mandat en 2018. Les statuts de l’entreprise prévoient une limite d’âge à 70 ans pour les hauts dirigeants (président, directeur général). Il est possible que l’actuel patron ait en tête de passer la main dans deux ans, tout en conservant la présidence du groupe, un poste non opérationnel. Olivier Roussat, qui gère Bouygues Telecom, ou encore Philippe Marien, le directeur financier du groupe, pourraient assure l’intérim.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : bouygues

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook