Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

MasterCard teste une carte bancaire avec un capteur d’empreintes digitales





Le 22 Avril 2017, par

Les empreintes digitales étaient déjà le sésame indispensable pour déverrouiller un smartphone. Demain, le doigt pourrait aussi être la clé pour faire ses emplettes.


MasterCard a ainsi dévoilé une nouvelle génération de cartes bancaires équipées d’un lecteur d’empreintes digitales. Une sécurité supplémentaire, puisque pour utiliser la carte il faut non seulement saisir le code à quatre chiffres, et en plus présenter un doigt sur le capteur. Des expérimentations ont d’ores et déjà lieu en Afrique du Sud, ou les clients d’une enseigne de supermarchés et d’une banque testent ce type de cartes.

Dans un avenir proche, des tests seront organisés en Europe et en Asie, afin de vérifier si les consommateurs sont prêts à une telle innovation. Cela ne devrait pas réellement être un problème, une bonne partie d’entre-eux étant déjà habitués à déverrouiller un smartphone en maintenant un doigt sur le lecteur d’empreintes. Des opérateurs comme Apple et Samsung permettent même de payer en ligne ou chez les commerçants avec leurs appareils mobiles et leurs empreintes.

Intégrer un tel capteur dans une carte bancaire est donc l’étape logique. MasterCard doit néanmoins s’assurer non seulement de la sécurité de cette solution, mais aussi de la fiabilité technique. Il faut que les composants indispensables — dont une batterie, aussi petite soit-elle — trouvent une place dans ce format extrêmement réduit, et qu’ils fonctionnent parfaitement à toute heure du jour et de la nuit !


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : mastercard

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook