Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Mauvaise année économique 2018 pour l’Italie





Le 4 Mars 2019, par La Rédaction

L’économie italienne a connu une année 2018 difficile sur le plan économique. Les dernières statistiques montrent un ralentissement important de la péninsule.


L’institut des statistiques italienne (Istat) a fait les comptes pour l’année 2018 et ils ne sont pas très bons. La croissance du PIB s’est limitée à un modeste +0,9%, moitié moins que l’année précédente. Sur les deux derniers trimestres de 2018, l’Italie est entrée dans une récession technique, ce qui inquiète les milieux économiques : la croissance pour l’année 2019 pourrait se montrer encore plus faible. Cette période coïncide avec le bras de fer entamé entre Bruxelles et le gouvernement populiste du Mouvement 5 Étoiles et d’extrême droite de la Ligue. La conjoncture en a souffert, tout comme le moral des chefs d’entreprises.

Beaucoup d’entreprises ont appuyé sur le frein des investissements, ne sachant pas dans quelle direction économique le gouvernement voulait embarquer le pays. L’an dernier, la consommation des ménages a marqué le pas : ce pilier essentiel de l’économie italienne s’est limité à une croissance de 0,4%, contre 0,9% en 2017. Les investissements et les exportations ont également enregistré des trous d’air préjudiciables à la bonne tenue de l’économie du pays. Enfin, la dette italienne représente 132,1% du produit intérieur brut.

L’Italie est loin d’en avoir terminé avec les difficultés et les incertitudes. Un exemple l’illustre parfaitement : le tunnel entre Lyon et Turin, qui a provoqué une valse hésitation du gouvernement bicéphale. Sur ce dossier, le ministre italien de l’Économie, Giovanni Tria, a relevé une « évolution positive ». Les autorités françaises poussent Rome pour une mise en œuvre rapide, mais la décision n’est pas dans le camp de la France.



Tags : Italie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook