Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Médicaments : une association dénonce les écarts de prix en pharmacies





Le 16 Décembre 2014, par

L’association Familles Rurales vient de rendre son rapport sur les prix des médicaments en France. Il en ressort que les tarifs peuvent varier de un à quatre selon les pharmacies.


@Shutter
@Shutter

La bonne nouvelle c’est que les prix des médicaments en France sont restés stables depuis 2010. Mais le pouvoir d’achat des Français en matière de produits de santé ne s’est pas forcément amélioré, du fait d’une pratique que dénonce aujourd’hui l’association Familles Rurales. A savoir les écarts de prix pratiqués entre les officines françaises, des écarts allant parfois de un à quatre.

 

L’association, qui publie son rapport mardi 16 décembre, explique par exemple qu’une crème antidouleurs vendue 2,79 euros dans une pharmacie, sera cédée contre 8,90 euros dans une autre. Même écart entre une boîte de sérum Physiologica vendue 1,95 euro dans une officine, et 8 euros dans une autre.

 

L’étude, qui se base sur une enquête ayant pour base 45 pharmacies et 43 sites Internet, prend pour base des médicaments vendus sans ordonnance, en automédication, comme l’Immodium, l’Activir, le Nurofen, l’Humex, le Rennie ou l’Hextril. Familles Rurales ne dénonce pas telle ou telle pharmacie, mais plutôt une pratique née du fait qu’il n’existe plus de vignettes de prix sur les boîtes de médicaments et cela depuis le 1er juillet dernier. Les clients ne découvrent alors souvent les prix qu’une fois à la caisse…



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook