Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Meta abandonne son projet de devise numérique





Le 2 Février 2022, par François Lapierre

Meta échoue à lancer sa monnaie virtuelle. Le géant d'Internet qui exploite Facebook, va vendre les actifs ayant permis de développer le Diem, qui aurait dû l'autoriser à s'imposer dans le secteur des cryptomonnaies.


Cryptomonnaie : une ambition rabotée pour Meta

Diem ne verra pas le jour, du moins pas dans la forme rêvée par Meta. En 2019, Facebook (qui changera de nom par la suite pour devenir Meta) annonçait en fanfare la création de sa devise virtuelle, le Libra. Ce projet de « stablecoin », une monnaie au cours stable adossée au dollar, devait permettre d'acheter et d'envoyer de l'argent aussi facilement qu'on envoie un message. Mais les régulateurs ne l'ont pas entendu de cette oreille, forçant Meta à abandonner complètement ce qui avait été rebaptisé entre temps Diem.

Malgré les précautions prises par Meta, ça n'a pas été suffisant. Le Diem a été confié à une organisation indépendante basée à Genève, soutenu au départ par des dizaines d'entreprises et de poids lourds du secteur financier. Mais très rapidement, des fissures sont apparues : Visa, MasterCard et PayPal ont quitté le navire, l'ampleur du projet a été réduite et les craintes suscitées par le Diem ont poussé les régulateurs à faire pression.

Les régulateurs prennent peur

« Il était devenu évident au cours de nos discussions avec les autorités américaines que le projet ne pouvait pas avancer davantage », explique Stuart Levey, le directeur général de l'association Diem dans un communiqué. Il ajoute : « nous avons activement recherché les commentaires des gouvernements et des régulateurs du monde entier, et le projet a considérablement évolué et s’est amélioré en conséquence ». Mais la levée de boucliers était trop forte, Diem et Meta n'ont d'autre issue que d'arrêter les frais.

C'est la raison pour laquelle Diem cède ses actifs stratégiques : c'est la banque spécialisée dans les cryptomonnaies Silvergate qui les rachète à hauteur de 182 millions de dollars. Quant aux ambitions de Meta dans ce secteur, elles se portent désormais sur les NFT qui sont moins susceptibles de provoquer les craintes des autorités de régulation.



Tags : Meta

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook