Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Michel-Édouard Leclerc défend sa baguette à 29 centimes





Le 18 Janvier 2022, par La rédaction

La FNSEA, premier syndicat agricole, ne digère pas la baguette à 29 centimes d'euro vendue dans les magasins E. Leclerc. Le patron de l'enseigne lui a répondu du tac au tac.


Flambée des coûts du blé

« Annonce démagogique », « des prix destructeurs de valeurs »… La Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) n'avait pas mâché ses mots après l'annonce de Michel-Édouard Leclerc, patron de l'enseigne de grande distribution, que ses magasins allaient mettre en vente pendant quatre mois des baguettes de pain à 29 centimes d'euro voire moins. Le tout dans un contexte où les matières premières subissent une forte hausse, en particulier celui du blé.

Dans une interview à BFM Business, Michel-Édouard Leclerc réplique : la FNSEA « n'a pas lu la publicité, Leclerc n'a pas baissé les prix », explique-t-il avec son franc parler habituel. L'organisation « fait son Calimero mais elle en fait trop », assène le dirigeant. « La baguette dont nous avons bloqué le prix est une baguette premier prix, elle est présente chez mes collègues. L’année dernière, Intermarché a fait de la publicité pour la même baguette, [la FNSEA] n’a rien dit ».

Baguette premier prix

Pour Michel-Édouard Leclerc, il s'agit de « sortir de cette espèce de canevas dramatique ». Il rappelle en effet que 30% d'augmentation du prix du blé, c'est « 1 centime d'augmentation sur le prix de la baguette ». Il assure par ailleurs que les magasins E. Leclerc parviennent à réaliser une marge sur ce produit destiné à une clientèle « qui est à l'euro près ».

Le patron de l'enseigne explique qu'il a un « devoir pour les gens qui comparent à l'euro près ». Il plaide également qu'on le laisse « sculpter [ses] gammes, sculpter [son] offre de prix », gérer la relation avec les consommateurs, loin des polémiques avec les organisations. Ce n'est toutefois pas là un discours d'apaisement, nul doute que la FNSEA compte répliquer…



Tags : Leclerc

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook