Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Michel-Edouard Leclerc déplore certaines hausses de prix suspectes





Le 1 Juillet 2022, par François Lapierre

La hausse des prix est-elle justifiée ? Michel-Edouard Leclerc demande la création d'une commission d'enquête sur les origines de l'inflation.


Manque de transparence

La hausse des prix des produits dans les rayons est le résultat des augmentations demandées par les fournisseurs aux distributeurs pour faire face à l'augmentation de leurs coûts. Mais pour Michel Edouard-Leclerc, il y aurait quelque chose de pas net : « La moitié des hausses de prix demandées ne sont pas transparentes, elles sont suspectes », explique-t-il sur RMC-BFMTV. Il demande aux députés de créer une commission d'enquête sur les origines de l'inflation.

Le président du comité exécutif des magasins Leclerc voudrait que les députés enquêtent sur « ce qu'il se passe sur le front des prix, depuis les transports jusqu'aux consommateurs parce que ça nous aiderait beaucoup d'avoir cette obligation de transparence, y compris devant la puissance publique ». Le dirigeant s'interroge sur les fournisseurs qui « arrivent avec des factures de transport en augmentation de 15, 20, 30%, et notamment les prix des conteneurs qui ont augmenté de 30% ».

L'Ukraine n'est pas la réponse à tout

Il relève que dans le même temps, les sociétés de transport « sortent des bénéfices par milliard l'année dernière » : ce n'est donc pas, dans son esprit, l'indisponibilité des conteneurs qui est en jeu dans cette hausse des coûts de transport. Michel-Edouard Leclerc observe aussi des comportements étonnants, chez les fabricants de produits à base de cacao par exemple.

Ces fournisseurs « invoquent l'Ukraine pour une augmentation de 15% des tarifs sur la confiserie, sur les barres chocolatées ». Il s'emporte alors : « faut quand même pas déconner ! On est sur l'autre continent pour le cacao ! ». L'Ukraine a « bon dos », déplore-t-il.



Tags : consommation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook