Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Michel Sapin : pas question d'économies supplémentaires pour 2015





Le 7 Octobre 2014, par

Non, il n'y aura pas 8 milliards d'économies supplémentaires dans le projet de loi de Finances 2015. C'est Michel Sapin qui l'affirme avec force ce mardi, au micro de RTL. Le ministre des Finances français réagissait aux rumeurs selon lesquelles la Commission européenne rejetait le budget de l'Hexagone.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
En cause : pas suffisamment d'économies, pour l'exécutif de Bruxelles, et ce malgré les 21 milliards déjà engagés dans le projet de loi de Finances pour l'année prochaine. Il n'y aura « évidemment » aucune économie ni impôt supplémentaire en 2015, a martelé Michel Sapin. « Jamais la France n’avait fait autant d’économie sur ses budgets. J’entends beaucoup de gens dire que c’est déjà beaucoup trop. Vous imaginez qu’on en rajoute encore à ces 21 milliards ? Au moment où nous amorçons la baisse des impôts, les augmenter serait incohérent », a t-il déclaré.
 
Néanmoins, et si l'on en croit les rumeurs provenant de Bruxelles, un vent mauvais s'est levé contre le budget 2015 tel que présenté par la France. La Commission veut que l'Hexagone affiche un déficit structurel (la mesure européenne) de 0,5% l'année prochaine, contre les 0,2% proposés par le gouvernement — dans les faits, les experts de la Commission ont calculé que ce déficit ne serait que de 0,1%…
 
De fait, si la France ne proposait pas 8 milliards d'euros d'économies en plus dans son projet de finances, la Commission pourrait retoquer le budget présenté par le pays, demandant au gouvernement de revoir sa copie. Visiblement, Paris ne donne pas l'impression de vouloir céder sur ce point.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : budget, europe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook