Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Michelin : 1 500 départs en France





Le 22 Juin 2017, par

Le groupe Michelin, le géant du pneumatique, a dévoilé un plan de réorganisation à l'échelle mondiale. Dans les faits, ce sont surtout les emplois en France qui vont souffrir.


Soupe à la grimace pour les salariés français de Michelin, qui ont appris ce jeudi 22 juin qu'ils seront moins nombreux à l'horizon 2021. Les effectifs vont en effet fondre de 1 500 personnes dans l'Hexagone, et de 500 aux États-Unis. Michelin entend concentrer dans ses sites français les emplois à forte valeur ajoutée. Ce qui entraînera ces nombreux départs.

 

D'ici 2021, le groupe va procéder à 5 000 départs qui ne seront pas rééquilibrés par des embauches : Michelin compte recruter 3 500 personnes d'ici là. Par ailleurs, l'entreprise va aussi mettre en place un plan de pré-retraite qui devrait se montrer assez généreux pour les volontaires. Rappelons qu'à la fin de l'année dernière, le groupe employait 111 700 personnes dans le monde, dont 19 350 en France.

 

La potion sera particulièrement amère à Clermont-Ferrand, dans l'usine historique de Michelin. 970 départs à la retraite ne seront pas remplacés, et 290 seront relocalisés dans d'autres pays. Les syndicats s'attendaient à une purge, mais celle-ci est très rapide. La charge de travail sera plus lourde pour ceux qui resteront, sans qu'ils soient mieux rémunérés pour les responsabilités supplémentaires, craint la CGT.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : michelin

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook