Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Mistral : Paris et Moscou négocient le remboursement





Le 18 Mai 2015, par

Combien va coûter la non livraison des bâtiments de guerre Mistral à la Russie ? Il est certain que Paris va devoir payer, mais il reste encore à établir le montant. Et les négociations vont bon train.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
La France et la Russie en sont toujours à discuter les modalités de remboursement des deux navires Mistral que Paris ne livrera pas à Moscou suite aux événements en Ukraine. La Russie exigeait tout d’abord un retour de 1,2 milliards d’euros, le montant du contrat en 2011. Mais les choses ont évolué.

D’après le quotidien Kommersant, la Russie réclamerait désormais 1,16 milliard, alors que la France en proposerait 785 millions. Un écart important dans cette négociation qui implique le plus haut niveau politique de chaque pays. On peut penser que François Hollande et Vladimir Poutine, son homologue du Kremlin, en ont discuté et le fond encore.

Paris voudrait que le Kremlin accepte la revente des navires non livrés ; auquel cas, un remboursement de l’argent déjà versé serait possible, tandis que la revente permettrait de remplumer les caisses de l’État français. Mais la Russie refuse l’exportation de ses navires.

L’affaire pourra-t-elle aller jusqu’à un tribunal pour arbitrer le conflit ? Ça n’a rien d’impossible, même si on sent d’un côté comme de l’autre la volonté de s’arranger.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : mistral, russie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook