Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Moins de mobilisation contre la loi sur le travail





Le 28 Avril 2016, par

La quatrième mobilisation nationale contre la loi sur la réforme du code du travail n’a pas fait le plein. Programmée ce jeudi 28 avril à l’appel de plusieurs syndicats, les manifestations ont été moins fournies.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Ce sont tout de même des milliers de personnes qui sont descendues dans les rues pour protester contre la loi El Khomri. Mais on est loin de la mobilisation du 9 avril ; le ministère de l’Intérieur a ainsi compté 120 000 manifestants. 

Les syndicats qui ont appelé à cette journée de protestation expliquent que les vacances scolaires ont démobilisé les étudiants, qui représentent le gros des troupes dans les rues. Et puis l’annonce par Manuel Valls d’une enveloppe de 400 à 500 millions d’euros en faveur des jeunes en a peut-être convaincu certains de cesser le mouvement. Par ailleurs, les perturbations dans les transports ont été limitées : 90% des trains circulent, le métro parisien fonctionne normalement, seul le RER B rencontre des problèmes.

Malgré tout, les syndicats se veulent optimistes. Ils estiment que la mobilisation oblige le gouvernement à multiplier les reculs, mais ils sont encore jugés « insuffisants ». La loi sur le travail sera débattue à partir de mardi prochain. Le 1er mai sera l’occasion de relancer la mobilisation, espèrent les opposants.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : loi travail

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook