Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Moins de vacances pour les Français en 2015





Le 15 Mars 2016, par

Les Français sont moins partis en vacances en 2015 que l'année précédente, nous apprend le baromètre Opodo-Raffour publié ce mardi 15 mars.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Ils ont été 60,1% à partir en vacances l'an dernier pour décompresser et prendre l'air. C'est 1,8 point de moins qu'en 2014, soit 700 000 vacanciers en moins. Un chiffre conséquent qui s'explique par les difficultés économiques : quand tout augmente, il est difficile de garder un peu d'argent pour souffler une fois l'an.

Le baromètre annuel indique que 60% des employés, ouvriers et professions intermédiaires sont partis en vacances, contre 88% pour les catégories socio-professionnelles plus favorisées. Le budget moyen a chuté de 13% sur un an : un foyer a dépensé 1 747 euros pour ses vacances en 2015, contre 2 014 euros l'année précédente. Voilà qui explique la destination principale des vacanciers français : l'Hexagone, tout simplement.

Mais si l'on part moins longtemps, on a aussi profité des nombreux ponts et week-ends prolongés de 2015 pour s'offrir de courts séjours : deux ou trois nuitées en France comme dans les capitales européennes. Berlin ou Lisbonne ont ainsi été plébiscités. En tout, 1,2 million de fRançais en plus ont connu les joies des séjours courts, soit un total de 20 millions.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : tourisme

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook