Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Monsanto va de nouveau supprimer des emplois





Le 6 Janvier 2016, par

Monsanto, le géant américain des semences agricoles, est en difficulté. L'entreprise va procéder à un nouveau plan d'économies, suite à des ventes en berne de ses produits transgéniques.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Monsanto souffre du dollar cher, qui handicape ses exportations vers les marchés émergents. Le créateur du Roundup a aussi quelques difficultés avec la chute des prix des matières premières agricoles. Une situation qui occasionne des pertes conséquentes : lors de son premier trimestre fiscal, la société a accusé une perte de 253 millions de dollars.

Ce programme de rigueur va toucher 1 000 emplois supplémentaires, qui s'ajoutent aux 2 600 postes supprimés annoncés en octobre dernier. En tout et pour tout, le groupe va se séparer de 16% de ses effectifs d'ici 2018. Monsanto veut aussi économiser un demi-milliard de dollars par an en fermant purement et simplement plusieurs de ses sites.

Cette vaste restructuration représente un coût de 1,2 milliard de dollars, un chiffre en hausse — il était précédemment de 900 millions, mais c'était avant la nouvelle charrette. L'entreprise veut également déprécier des actifs, toujours dans l'optique d'économiser de l'argent. Autre solution : le rapprochement avec un autre acteur. Monsanto a le suisse Syngenta dans le viseur, pour qui il est prêt à dépenser 45 milliards de dollars.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : monsanto

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert









Rss
Twitter
Facebook