Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Moody’s estime que l'avenir du "AAA" Suisse est incertain





Le 19 Février 2014, par

A la suite du vote de la population suisse pour limiter l’immigration dans le pays, un vote qui a obtenu une très légère majorité au référendum, les conséquences économiques sont encore incertaines. Mais deux des trois principales agences de notation mondiales estiment que cette décision dure pourrait avoir une conséquence très négative sur la note de la dette souveraine de la confédération helvétique, actuellement de AAA.


cc/flickr/Airflore
cc/flickr/Airflore
Il reste peu de pays en Europe et dans le monde qui ont le précieux AAA, la note la plus élevée chez l’agence de notation Moody’s. La Suisse en fait partie, avec l’Australie, le Canada et Singapour (au total, seuls 12 pays dans le monde ont encore cette note). Mais la situation pourrait rapidement changer si Moody’s maintient son analyse sur le référendum visant à limiter l’immigration en Suisse.

Pour l’agence de notation, la Suisse a en effet profité de cette immigration pour limiter l’impact économique et sociétal d’une population vieillissante. La limitation de l’immigration pourrait donc avoir un impact négatif sur la population et la force de travail du pays et, par là, sur la note de la dette souveraine.

Mais Moody’s reste prudent et n’a pas encore baissé la note car le gouvernement suisse n’a pas encore dévoilé tous les paramètres de la nouvelle législation qui devrait entrer en vigueur dans les mois à venir.

Les craintes de Moody’s concernant les conséquences de cette limitation de l’immigration sont également partagées par l’agence de notation Fitch Ratings qui a aussi émis un avis négatif pour cette nouvelle réglementation qui pourrait influencer le commerce de la Suisse avec les pays européens mais également le marché immobilier et l’accès aux services bancaires qui sont la spécialité du pays.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook