Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Moody’s estime que l'avenir du "AAA" Suisse est incertain





Le 19 Février 2014, par

A la suite du vote de la population suisse pour limiter l’immigration dans le pays, un vote qui a obtenu une très légère majorité au référendum, les conséquences économiques sont encore incertaines. Mais deux des trois principales agences de notation mondiales estiment que cette décision dure pourrait avoir une conséquence très négative sur la note de la dette souveraine de la confédération helvétique, actuellement de AAA.


cc/flickr/Airflore
cc/flickr/Airflore
Il reste peu de pays en Europe et dans le monde qui ont le précieux AAA, la note la plus élevée chez l’agence de notation Moody’s. La Suisse en fait partie, avec l’Australie, le Canada et Singapour (au total, seuls 12 pays dans le monde ont encore cette note). Mais la situation pourrait rapidement changer si Moody’s maintient son analyse sur le référendum visant à limiter l’immigration en Suisse.

Pour l’agence de notation, la Suisse a en effet profité de cette immigration pour limiter l’impact économique et sociétal d’une population vieillissante. La limitation de l’immigration pourrait donc avoir un impact négatif sur la population et la force de travail du pays et, par là, sur la note de la dette souveraine.

Mais Moody’s reste prudent et n’a pas encore baissé la note car le gouvernement suisse n’a pas encore dévoilé tous les paramètres de la nouvelle législation qui devrait entrer en vigueur dans les mois à venir.

Les craintes de Moody’s concernant les conséquences de cette limitation de l’immigration sont également partagées par l’agence de notation Fitch Ratings qui a aussi émis un avis négatif pour cette nouvelle réglementation qui pourrait influencer le commerce de la Suisse avec les pays européens mais également le marché immobilier et l’accès aux services bancaires qui sont la spécialité du pays.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook