Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Mouvement de grève chez les transporteurs de carburant





Le 26 Mai 2017, par

Le long week-end de l’Ascension est perturbé par un mouvement de grève des transporteurs de carburant, lancé par la CGT. Les stations essence, qui ont une autonomie de trois jours, risquent d’être prises d’assaut par les automobilistes.


C’est une grève qui tombe au plus mal pour les particuliers. La CGT sait parfaitement ce qu’elle fait et en lançant ce vendredi 26 mai un mouvement de grève des transporteurs de carburant, le syndicat peut espérer un impact le plus fort pour satisfaire le maximum des revendications des chauffeurs. Ces derniers exigent une amélioration de leurs conditions de travail, ainsi que l’inscription dans la Convention collective du transport routier des caractéristiques propres au métier.

La CGT décrit le quotidien d’un chauffeur : il transporte 38 000 litres de carburant ou 24 tonnes d’acide pour 9,78 euros de l’heure… même s’il est titulaire de certificats spécifiques obtenus via des examens qui doivent être renouvelés tous les cinq ans. Des conditions qui ont allumé la mèche d’un mouvement qui pourrait s’installer : le mot d’ordre ne se limite pas à ce vendredi.

Les revendications reposent donc essentiellement sur une hausse des salaires. Les conducteurs de carburant réclament un taux horaire de 14 euros de l’heure au minimum, ainsi qu’un treizième mois. Par ailleurs, la durée d’une journée de travail ne doit pas dépasser les dix heures, et ils veulent également un suivi médical tous les six mois, en prenant en compte les spécificités du métier.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : carburant

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook