Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Neige : les transporteurs routiers demandent une indemnisation à l'État





Le 10 Février 2018, par

L'arrivée de la neige en Ile-de-France et ailleurs dans l'Hexagone a provoqué une belle pagaille, les représentants des transporteurs routiers demande une « indemnisation » auprès de l'État.


Les poids lourds ont l'autorisation de circuler en Ile-de-France tout le week-end, après plusieurs jours où les camions ont dû rester sur le bas-côté ou dans les garages en raison de la neige. Même si des entrepôts seront fermés ce dimanche, cela reste un soulagement pour les transporteurs routiers. Selon les professionnels, le secteur a perdu au moins 60 millions d'euros chaque jour durant lesquels les camions sont restés bloqués sur décision des autorités. La fédération des transporteurs routiers réclament de l'État une « indemnisation ».

Les professionnels se sont entretenus avec Elisabeth Borne, la ministre des Transports, pour s'insurger contre des blocages jugés « inadmissibles ». Un certain chaos a en effet régné au niveau des prises de décision de ces derniers jours, entre les arrêtés préfectoraux et les interdictions édictées par les régions touchées par l'abondante chute de neige. Cette confusion a rendu impossible les livraisons de produits frais dans les grandes enseignes, provoquant ainsi une chute importante du chiffre d'affaires pour plusieurs d'entre elles.

Le commerce de proximité en a en revanche profité, les consommateurs venant faire quelques courses en attendant le réapprovisionnement, voire la réouverture des hypermarchés. Pas de quoi cependant compenser les pertes. La gestion de la crise est donc fortement critiquée par les transporteurs, qui pointent du doigt l'absence de concertation et de coordination entre les différents échelons administratifs. Le ministère des Transports n'a pas indiqué si l'État comptait faire un geste pour les chauffeurs routiers.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook