Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Netflix : 26 millions d'abonnés payants en six mois





Le 18 Juillet 2020, par François Lapierre

Sur les six premiers mois de 2020, Netflix a engrangé quasiment autant de nouveaux abonnés que sur l'ensemble de 2019. C'est la conséquence des mesures de confinement prises partout dans le monde. Mais le reste de l'année risque d'être plus difficile.


La Bourse mécontente

Netflix renforce sa position de première plateforme de streaming au monde. Le service de vidéo à la demande sur abonnement a annoncé avoir recruté 26 millions de nouveaux abonnés durant les six premiers mois de l'année, dont 10 millions au deuxième trimestre. C'est quasiment autant que sur l'ensemble de l'année dernière (28 millions) ! L'entreprise basée en Californie dénombre un total de 192,95 millions d'abonnés. Néanmoins, la direction de Netflix prévient que la croissance ralentit au fur et à mesure que les consommateurs se remettent du choc initial de la COVID-19 et des mesures de restriction. Une baisse de la croissance qui n'est pas une surprise, l'entreprise l'ayant déjà prévu au premier trimestre.

Netflix s'attend ainsi une hausse modérée de 2,5 millions des abonnés payants au troisième trimestre. Et le groupe avait d'autres nouvelles peu engageantes pour Wall Street : malgré le doublement des profits au deuxième trimestre (720 millions de dollars), le bénéfice ajusté par action s'élève à 1,59 $. Loin des attentes des analystes qui misaient sur un bénéfice par action de 1,81 $. En Bourse, le titre Netflix a plongé de plus de 10% en fin de semaine dernière, avant de légèrement se reprendre.

Changement à la tête de Netflix

Alors que la crise sanitaire a paralysé l'industrie des tournages, Netflix a pu redémarrer son activité de production de séries et de films en Europe, en Asie ainsi qu'en Amérique du Nord. Mais aux États-Unis, « les tendances actuelles sur les nouvelles infections créent plus d’incertitude » pour les tournages. Néanmoins, les contenus prévus pour cette année sortiront tout de même en 2020 dans l'ensemble. Par ailleurs, cette pause dans la production des programmes touche l'ensemble du secteur, pas uniquement Netflix.

Il y a aussi du changement à la tête de l'entreprise. Reed Hastings, fondateur et PDG de Netflix, a nommé à ses côtés Ted Sarandos, qui devient co-directeur général. Il était auparavant directeur des contenus et gérait l'enveloppe annuelle consacrée à la création des programmes exclusifs du service (6 milliards de dollars). Hastings prépare sa succession à la direction générale de la plateforme.



Tags : Netflix

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook