Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Netflix : 7 milliards pour la production de séries en 2018 ?





Le 18 Août 2017, par

Le service de Vidéo à la Demande (VOD) Netflix ne peut pas se permettre de perdre l’avance gagnée sur ses concurrents alors que les services de ce type se multiplient et que des concurrents de taille sont apparus comme Amazon Prime Video relié au géant Amazon et dont les premières créations originales ont convaincu le public. Du coup, le géant fondé par Reed Hastings a annoncé augmenter ses investissements.


cc/pixabay
cc/pixabay
Netflix est déjà largement le service qui investi le plus dans les séries et les films originaux, avec un succès mitigé. Entre 2016 et 2017 le géant aurait investi 13 milliards de dollars pour ses créations originales. Mais le groupe ne veut pas en rester là : dans un entretien accordé au magazine Variety, Ted Sarandos, à la tête des contenus de Netflix, a déclaré que l’entreprise avait l’intention d’investir 7 milliards de dollars sur la seule année 2018.

Au total, Netflix compte dépasser le cap des 100 séries originales, contre 70 en 2017, tout en continuant de créer des saisons pour les séries qui ont fait le succès de la plateforme comme Orange is the new black ou encore Stranger Things.
Mais l’annonce de Netflix inquiète les investisseurs et les actionnaires : la multiplication des investissements ne plaît pas à tout le monde alors que le géant a plus de 20 milliards de dollars de dettes en comptant les royalties qu’il doit reverser aux studios tiers dont il diffuse les créations et les films.

D’ailleurs, 2018 sera également la dernière année durant laquelle les films et séries de Disney, parmi lesquels il ya des franchises à succès comme Pirates des Caraïbes et Star Wars, seront disponibles sur la plateforme. Disney a annoncé son intention de lancer son propre service de vidéo à la demande ce qui fera un concurrent de plus pour Netflix et les autres services… mais un concurrent potentiellement dangereux puisque son catalogue sera dès le départ impressionnant.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook