Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Netflix dépasse les 80 millions d'abonnés, mais déçoit Wall Street





Le 19 Avril 2016, par

Netflix traverse une mauvaise passe. Le groupe américain, numéro un mondial de la vidéo à la demande sur abonnement (sVOD), a présenté des résultats qui ont déplu aux investisseurs.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
L'entreprise perd ainsi près de 10% à la Bourse de New York, suite à ses résultats du premier trimestre de l'année. Malgré un bénéfice de 28 millions de dollars (4 millions de plus que durant la même période de 2015), et un chiffre d'affaires de 1,96 milliard (contre 1,57 milliard il y a un an), les actionnaires boudent donc la valeur.

Les revenus tirés de l'activité "streaming" constituent évidemment le gros du chiffre d'affaires du groupe, c'est à dire 1,81 milliard de dollars. C'est mieux qu'en 2015, où Netflix avait signé un revenu de 1,4 milliard. L'entreprise franchit le seuil des 80 millions d'abonnés dans le monde : avec 81,5 millions de clients, la société a sur la période recruté 6,74 millions de nouveaux abonnés.

Netflix n'est pas parvenu à s'aligner avec les attentes des analystes, qui misaient sur des revenus globaux de 1,97 milliard de dollars. Ils ont peut-être aussi été déçus par les prévisions concernant le chiffre d'affaires de l'activité streaming pour le second trimestre, estimé à 1,96 milliard de dollars.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : netflix

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert









Rss
Twitter
Facebook