Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Netflix : l'abonnement financé par la publicité coûterait de 7 à 9 euros





Le 31 Août 2022, par Olivier Sancerre

Netflix l'a promis, son offre moins chère financée par la publicité devrait bel et bien être lancée d'ici la fin de l'année. On en sait un peu plus sur le prix et les fonctionnalités.


Retrouver des abonnés

Depuis le début de l'année, Netflix subit une perte inquiétante d'abonnés : 200.000 au premier trimestre, près d'un million au second. Pour rebondir et redresser ses comptes, le géant du streaming compte lancer un nouvel abonnement plus abordable, mais en contrepartie, il sera financé par des coupures publicitaires. Le lancement de cette offre est prévu d'ici la fin de l'année, et d'ores et déjà, des premiers éléments permettent de se faire une idée de cette formule.

Selon la presse américaine, cet abonnement oscillerait entre 7 et 9 euros par mois, à comparer à l'offre de base (1 écran, qualité réduite) qui coûte 8,99 €, et à la formule standard (jusqu'à 2 écrans en HD) facturée 13,49 € par mois. Ces deux abonnements sont sans publicité, bien sûr. L'abonnement avec publicité va donc se frotter à celui de base, mais ce dernier est beaucoup plus limité avec une qualité d'image tout juste correcte.

Des pubs avant et pendant la série

Les publicités seraient diffusées avant et pendant le visionnage d'un épisode de série ou d'un film. Pour commencer, Netflix injecterait 4 minutes de publicité par heure qu'il ne sera pas possible de passer ou d'accélérer. Ces réclames seront gérées par Microsoft, au terme d'un accord scellé il y a quelques mois. Netflix ne ciblerait pas les abonnés, il n'y aurait donc pas de profil publicitaire alimenté par des données personnelles.

Cette nouvelle formule fera son apparition dans une dizaine de pays au quatrième trimestre. L'objectif est d'engranger 8,5 milliards de dollars de revenus supplémentaires d'ici 2027 avec cet abonnement plus abordable. Reste à voir si les abonnés accepteront l'affichage publicitaire sur un service qui a longtemps assuré ne pas vouloir imposer des réclames à ses clients.



Tags : Netflix

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook