Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Netflix trébuche en raison de la pandémie





Le 22 Avril 2021, par François Lapierre

La pandémie a fini par rattraper Netflix. Le cours de Bourse du géant du streaming vidéo a fait une embardée après la présentation des résultats du premier trimestre.


Moins d'abonnés que prévu

Alors que la pandémie a permis à Netflix de multiplier les abonnés cloîtrés à la maison, la crise sanitaire a aussi eu des effets négatifs pour le géant américain de la vidéo à la demande sur abonnement. Netflix compte désormais 208 millions d'abonnés payants dans le monde, selon les résultats produits par l'entreprise pour le premier trimestre. C'est 14% de plus que durant la même période de l'an passé… Mais c'est aussi 2 millions de moins que les promesses faites par le groupe, dont l'action a reculé de 10% lors des échanges d'après clôture.

Dans un communiqué, Netflix rappelle avoir terminé l'année 2020 avec davantage d'abonnés et de revenus que l'entreprise en aurait eu sans la crise sanitaire. Une situation déséquilibrée : « la croissance de notre base d'abonnés payants a ralenti à cause de la percée de 2020 liée au Covid-19 », explique-t-elle. Par ailleurs, les délais de production dus à la pandémie ont occasionné une offre de contenus plus réduite au premier semestre.

La concurrence à l'affût

Petit à petit, le monde est en train de retrouver une certaine normalité, ce qui pèse sur les résultats de Netflix dont le bassin d'abonnés aux États-Unis a atteint un plateau. La croissance serait désormais à aller chercher du côté de la concurrence, notamment Disney+ et HBO Max qui ont des réserves d'abonnés plus importantes. Ce d'autant que ces deux plateformes ne sont pas encore disponibles partout dans le monde.

Reed Hastings, fondateur et patron de Netflix, s'est toutefois voulu rassurant : « nous avons examiné de près les données dans les régions où il y a de nouveaux concurrents et cela ne fait pas de différence pour nous en termes de croissance relative ». Il rappelle également que l'entreprise a bénéficié de dix années de croissance sans encombre, « c'est juste un peu bancal en ce moment ».



Tags : netflix

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook