Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Netflix veut rentabiliser ses abonnés





Le 23 Janvier 2023, par Olivier Sancerre

Après un début d'année 2022 très difficile, Netflix a su rebondir en explosant les prévisions les plus optimistes d'abonnés au dernier trimestre. Mais la plateforme de vidéo en streaming est à la croisée des chemins.


Rebond de Netflix en fin d'année

Netflix avait bien mal commencé l'année 2022, avec une perte inédite d'1,7 million d'abonnés au premier semestre. Le service de vidéo à la demande a heureusement su relever la tête en accueillant 7,6 millions de clients au dernier trimestre, un résultat bien plus élevé que prévu. Netflix compte plus de 230 millions d'abonnés. En 2022, la plateforme a réalisé 31,6 milliards de dollars de chiffre d'affaires, soit 6,4% de mieux qu'en 2021.

Ces résultats ont ravi Wall Street, mais gare : les investisseurs ont aussi les yeux rivés sur les profits et ces derniers ont reculé de 12%, à 4,5 milliards de dollars. Le départ de Reed Hastings, le créateur de Netflix et « co-directeur général » en tandem avec Ted Sarandos, va marquer une nouvelle ère pour le service. Si Hastings prend la place de « président exécutif », il laisse sa place aux opérations à Greg Peters. Ce dernier est chargé de rentabiliser davantage ces millions d'abonnés.

Le partage de compte dans la ligne de mire

Cela passera d'abord par l'abonnement payant avec publicité, qui coûte moins cher que la formule standard. Les recettes publicitaires pourraient atteindre 830 millions de dollars en 2023, un chiffre relativement faible qui s'explique par une concurrence accrue et un marché publicitaire difficile. Surtout, Netflix veut combattre la pratique du partage de compte en faisant payer les abonnés qui partagent leurs identifiants avec des amis.

Greg Peters a reconnu que cette décision « ne va pas être universellement populaire ». Le nouveau co-directeur général s'attend d'ailleurs à une vague de résiliations au début, mais cela devrait s'arranger par la suite grâce au contenu proposé par la plateforme. Netflix compte dans son catalogue de grandes franchises très populaires comme « The Crown », « Stranger Things » ou encore « Emily in Paris ». « Notre boulot, c'est d'avoir toujours plus de titres que les gens veulent absolument voir », a affirmé Greg Peters.



Tags : Netflix

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook