Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Niches fiscales pour les entreprises : 1,5 milliard d’euros d’économies identifiées





Le 6 Mai 2019, par

La chasse aux niches fiscales a commencé au sein du gouvernement et de la majorité. Les niches bénéficiant aux entreprises sont particulièrement concernées.


Emmanuel Macron a promis de réduire l’impôt sur le revenu. Pour y parvenir, le gouvernement planche sur trois pistes : l’incitation à travailler davantage (sans toucher à l’âge légal de départ en retraite), la réduction des dépenses publiques, et la suppression des niches fiscales. Dans ce dernier domaine, ce sont en particulier les niches fiscales qui bénéficient aux entreprises qui sont visées. Celles-ci représentent 40 milliards d’euros, sur les 100 milliards que se partagent quelque 473 niches (un chiffre en hausse de 30 milliards ces cinq dernières années). Reste maintenant à savoir quelles sont les niches qui seront touchées par ce coup de rabot…

Olivia Grégoire, députée LaRem et rapporteur entreprises de la commission des finances, a donné les premières pistes au Journal du Dimanche. Elle a notamment identifié des économies possibles de 1,5 milliard d’euros. La « dizaine de niches qui encouragent à la cession et la reprise d’entreprise » pourraient être regroupées. Des niches qui concernent le secteur de la culture, dont « certaines ne profitent qu’à une douzaine d’acteurs », peuvent être « repensées », indique-t-elle prudemment. Autre domaine : le secteur du « capital-risque ou de l’innovation ».

En revanche, il n’est pas question, « a priori », de toucher à des niches concernant des taux de TVA réduits. « Il faut étudier les petites niches: au moins 11 représentent moins de 15 millions d’euros chacune, et au moins 21 ne peuvent même pas être chiffrées tant elles sont faibles », précise la députée de la majorité. Les propositions de la commission seront faites à la fin du mois, ou début juin. Il reviendra à Edouard Philippe de rendre ses arbitrages ; ensuite, les mesures seront inscrites dans le projet de finances 2020.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook